Naissance du romantisme

Naissance du romantisme

Autour de Mme de Staël, auteur de Corinne et De L’Allemagne

 

« La musique double l’idée que nous avons des facultés de notre âme; quand on l’entend, on se sent capable des plus nobles efforts. C’est par elle qu’on marche à la mort avec enthousiasme ; elle a l’heureuse impuissance d’exprimer aucun sentiment bas, aucun artifice, aucun mensonge. Le malheur même, dans le langage de la musique, est sans amertume, sans déchirement, sans irritation. »

Germaine de Staël, Corinne ou l’Italie

 

Ce programme s’articule autour de la figure de Mme de Staël, romancière et essayiste, écrivain de premier plan autant que personnalité engagée dans la politique de son époque : ayant fait de son salon, en 1802, un centre d’opposition contre Bonaparte, elle fut persécutée sous le Consulat et l’Empire. Après un exil plein d’aventures et de péripéties, où elle côtoie les artistes majeurs de sa génération, tel Goethe en Allemagne, elle rentre à Paris après la chute de l’Empire et y meurt peu de temps après, en 1811, ayant à peine eu le temps d’achever ses Considérations sur la Révolution française.

Germaine de Staël occupe dans l’histoire littéraire une place importante : elle et Chateaubriand sont les deux grands initiateurs du romantisme. Popularisant en France les œuvres des auteurs de langue germanique, dénonçant la régression de la condition féminine, elle fait publier elle-même ses écrits, rejetant d’une part le merveilleux et l’allégorique des conteuses d’antan, ainsi que le roman historique et le décor antique, et mettant en scène, d’une manière moderne pour l’époque, les caractères et conditions sociales de son temps. Cela lui vaudra un immense succès dans toute l’Europe, récompense ultime pour celle qui n’aura de cesse de dire « Il faut avoir l’esprit européen ».

Le spectacle évoque à la fois l’écrivain, par des extraits de ses œuvres, de ses réflexions sur les arts (la musique en particulier), et la spectatrice assidue de salons au temps de l’Empire, notamment celui de sa célèbre amie et confidente, Juliette Récamier.