• frise_actu

Mathilde Etienne

Soprano

Mathilde Etienne

Mathilde Etienne étudie la littérature à l’Université de Poitiers et l’art dramatique au Conservatoire Royal de Liège (Belgique) tout en menant des études de chant lyrique. Elle se forme auprès de personnalités telles que Rachel Yakar et Malcolm King pour le chant, Lorent Wanson et Jacques Delcuvellerie pour le théâtre et Christian Schiaretti pour la mise en scène. Après ses différents diplômes elle se perfectionne en musique ancienne au conservatoire de Paris auprès de Kenneth Weiss, Howard Crook et Michel Laplénie.

En tant que soprano soliste elle a chanté avec Le Parlement de Musique, Les Musiciens du Louvre Le Concert Spirituel, A Sei Voci, La Fenice, The Orchestra of the 18th Century dirigé par Frans Bruggen, Elyma, Il Seminario Musicale… Elle s’est produite en soliste à l’Opéra de Lille, le Grand Théâtre de Bordeaux, les théâtres d’Amsterdam, Ferrare, Rotterdam, Groeningen, Poznan, les festivals d’Ambronay, Pontoise, Utrecht, Lessay, La Chaise-Dieu, Sablé, Edinburgh, Avignon, Tokyo…

Elle s’est produite comme soprano dans Le Malade Imaginaire (rôles de Flore et d’Angélique) au festival Hokutopia (Japon) sous la direction de Ryo Terakado dans une mise en scène de Satoshi Miyagi, dans le programme Deux cantatrices à la cour avec le Concert d’Astrée, les Leçons de Ténèbres avec l’ensemble Cronexos en tournée en Amérique Latine, dans Amour Amour, spectacle sur des musiques de Michel Legrand au Théâtre d’Ivry dans une mise en scène de Nicolas Hocquenghem, ainsi que Kori-Kori, création de la Cie Oposito (tournée internationale). Elle a chanté le rôle de Fiordiligi sous la direction de Mirella Giardelli (Nouveau Studio de l’Opéra de Lyon), Amour et Zima dans Les Indes Galantes en tournée européenne sous la direction de Frans Brüggen. Elle a chanté également le rôle-titre de la Serva Padrona à Blois (mise en scène Micaëla Etcheverry), Anfitrite dans Il Barcheggio de Stradella avec la compagnie du Globe, Junon et Thalie dans Platée de Rameau à Tokyo sous la direction de Tomoko Nozawa, mise en scène Noshiko Nishikiori, et récemment Euridice (L’Orfeo de Monteverdi) ainsi que Melanto (Le retour d’Ulysse dans sa patrie) à Fukuoka et Tokyo sous la direction de Ryo Terakado.

Elle a reçu plusieurs récompenses : Prix Leopold Bellan, “Prix du répertoire français” au Concours International de Vivonne et “Prix du Printemps baroque du Sablon” au Concours International de Chimay. En 2012 elle a été lauréate d’une bourse de l’Institut Français grâce à ses travaux sur Paul Claudel ; dans le cadre de la villa Médicis Hors-les-Murs elle a passé plusieurs mois à Tokyo pour étudier le théâtre traditionnel japonais. Elle a ensuite été invitée par l’Université des Arts et l’Université des Lettres à Tokyo pour donner des conférences sur le théâtre et la gestuelle baroques.

Son parcours d’actrice la conduit également à intégrer des spectacles pluri-disciplinaires : escrime artistique, danse, marionnettes, théâtre de rue, son et lumière. Elle s’est notamment produite à La Comédie Française dans Le Malade Imaginaire de Molière à Paris et Montréal (mise en scène de Claude Stratz) et au Festival d’Avignon pour le spectacle Maîtres sonneurs et Maîtres d’armes. Elle apparaît également comme comédienne dans plusieurs films au cinéma et la télévision. Passionnée par les recherches sur le théâtre baroque, elle se forme dans cette discipline auprès de Béatrice Cramoix, Sophie Boulin, Nicole Rouillé, Michel Verschaeve et Jean-Denis Monory. Sa formation recouvre également des stages devant la caméra à la Maison du Film Court ainsi qu’au cours Florent.

En 2009, elle fait ses débuts en tant que metteure en scène dans Carmen de Bizet au Théâtre de Sceaux et au Théâtre du Trianon, et en 2011 elle est invitée à mettre en scène Macbeth de Verdi au Théâtre du Trianon. Elle met également en scène d’Atys de Lully pour l’inauguration de l’Orangerie de Meudon.

En 2015-16 elle met en scène Te Recuerdo, spectacle de la compagnie Zdenko (Opéra de Lille, festival des Art’Scènes à Nantes, TAC à Bois-Colombes, Forum de Meyrin-Suisse). Elle a également écrit le spectacle Gracias a la Vida, autour de l’artiste chilienne Violeta Parra avec entre autres le pianiste Thomas Ehnco (Genève). Elle est stagiaire auprès de Thomas Jolly pour Eliogabalo de Cavalli à L’Opéra de Paris.

En 2018 elle adapte et met en scène l’île Mystérieuse de Jules Verne pour la compagnie Zdenko. En 2019 elle fera la mise en espace de L’Orfeo de Monteverdi au Théâtre des Champs-Elysées et au Capitole de Toulouse sous la direction d’Emiliano Gonzalez Toro (ensemble I Gemelli, enregistrement Naïve). Elle y chantera également le rôle de Proserpine.

Les artistes présents dans les projets de la compagnie Zdenko

Jean-Claude Audoin

Guitariste

Artistes

Invités

Philippe Villiers

Comédien

Mathilde Etienne

Soprano

Marie Kalinine

Mezzo-soprano

Emiliano Gonzalez Toro

Emiliano Gonzalez Toro

Ténor

Nicolas Rouault

Baryton